Le pic de Thamserku

Thamserku se situe dans le parc national de Sagarmatha dans l'est du Népal à une quinzaine de kilomètres à vol d'oiseau au sud du légendaire mont Everest. Culminant à 6608 mètres d'altitude, cette montagne, himalayenne de fait, est reliée par le biais d'une crête au pic Kangtega, deux kilomètres plus au nord. Le décor est planté, les dizaines de pics enneigés présent à l'intérieur de ce parc de 115 000 hectares et dépassant souvent les 6000 mètres d'altitude viennent titiller les cieux. Le paysage est unique, invraisemblable. Il est d'ailleurs un lieu de prédilection des alpinistes qui viennent défier les lois de la physique pour gravir ces titans de roche.

 

L'alpinisme se l'arrache

Les premiers à avoir réussi l'ascension du Thamserku sont 4 membres de l'expédition scolaire du très célèbre Edmund Hillary. Ils ont réussi, en 1964, à grimper jusqu'au sommet par la face sud. Cette notion de face est primordiale dans cette discipline vertigineuse.

À chaque ascension enregistrée, la face de la montagne empruntée par le groupe d'expédition prend une place importante dans l'analyse de l'exploit réalisé. Deux alpinistes peuvent avoir accompli la même prouesse, par exemple atteindre le pic d'un massif himalayen, mais si la face empruntée est différente, alors cette prouesse la sera aussi. L'exemple de l'Annapurna est parlant. La première expédition à atteindre le sommet, emmenée par Louis Lachenal et Maurice Herzog, est passée, en 1950, par la face nord. Il aura fallu attendre 20 ans, et 1970, pour voir une expédition réussir l'exploit par la face sud.

Sur le Thamserku l'écart est encore plus significatif. Ce pic, particulièrement sublime à observer de loin, dispose de nombreuses aspérités disposées irrégulièrement sur toutes ses faces. Alexander Gukov et Alexey Lonchinskiy, deux alpinistes russes, ont réussi à dompter ce pic pour la première fois de l'histoire par sa face sud-ouest, 50 ans après la première ascension par le sud.

 

Un isolement incroyable

Une fois les pieds dans le parc national de Sagarmatha et à l'approche du Thamserku, ne vous inquiétez pas, vous n'aurez évidemment pas à effectuer ce sport de l'extrême, qui demande une préparation physique et mentale longue et minutieuse. Plusieurs randonnées sont en revanche, plus facile, et surtout magnifiques à réaliser aux abords de ce pic, et vous l'aurez sans doute compris, aux abords des nombreux autres sommets de cette aire naturelle coupée du monde.

Le Thamserku a cependant l'avantage de se trouve à une dizaine de kilomètres du village de Namche Bazaar. Ce dernier, tout comme le pic en question, sont situés aux confins sud du parc national. Ils représentent en quelque sorte son entrée. Namche Bazaar est véritablement enclavée à l'ouest, au nord, et à l'est, respectivement par les sommets : Kongde Ri, Khumbila, et Thamserku/Kantega, ces deux derniers étant tout proches.

Une randonnée exceptionnelle s'offre déjà à vous avant même d'entrer dans le parc. En effet, le village de Namche Bazaar est totalement inaccessible en véhicule, il faut déambuler deux jours depuis le sud et l'aéroport de Lukla. Après cette marche vivifiante, vous vous retrouverez dans ce village de 1600 habitants, sur les contreforts himalayens. Ici vous pourrez, accompagné de votre guide, vous rapprocher à l'est du sublime pic du Thamserku, et partir en randonnées vers les nombreux lacs montagneux du parc national dans lequel vous vous trouvez. Vous apprécierez grandement cet isolement, au milieu de cette nature 100% dominante.

Bonjour

Je suis Sudarshan de "Bluesheep Journeys". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 43