Monastère de Ganden

Le monastère de Ganden est un monastère Tibetain, situé sur le Mont Wangbur, dans le district de Tangtse, plus exactement à 40 km au nord-est de Lhassa. Il est encore habité par quelques moines.

Histoire

Le monastère de Ganden fut érigé en 1409 par Tsongkhapa. Il est considéré comme la troisième université monastique du Tibet. Le monastère abritait près de 6 000 moines au début du XXème siècle, mais après l’attaque de l’armée chinoise en 1950, leur nombre diminua à moins de 300.

En 1959, le temple fut bombardé par les chinois lors de la rébellion des tibétains contre la Chine, et en 1966, durant la révolution culturelle, Ganden fut pillé, bombardé et détruit.

Après cet affrontement, le monastère était en ruine. Néanmoins en 1985 un projet de rénovation débute. Seuls 12 bâtiments furent restaurés, et en 1994, le complexe ressemblait à une ville morte. En 2008, le monastère fait face à une nouvelle révolution, entraînant sa fermeture. Il est depuis peu réouvert au public

Visite du monastère de Ganden

Ganden se traduit littéralement par « futur paradis du Bouddha ». Ce grand monastère compte parmi les trois grandes universités monastiques de l’école Gelugpa, après celle de Séra et de Drepung. Le chef de l’école est nommé Ganden Tripa. Il est élevé au même rang qu’un Dalaï-Lama et est élu suivant la croyance de la réincarnation. Le monastère se considère comme le siège de la puissance administrative et politique Gelugpa.

Le terme Gelug est l’abréviation du mot Ganden Lug qui se traduit par la tradition de Ganden. La secte Gelugpa abrite donc le monastère de Ganden. La Gelugpa est composée par les Bonnets Jaunes du Tibet. Cette secte fut déjà fondée il y a 2000 ans de cela par Tsongkhapa. Leur mission étant donc de mettre en place l’école Gelug au Tibet.

Le complexe de Ganden dispose de trois principaux sites. Le Serdung où se trouve le tombeau d’or du Tsongkhapa, entouré de plusieurs reliques. Ensuite, vient le Tsokchen, ou la salle de réunion, et enfin la chapelle de Ngam Cho Khang. En tout, le monastère de Ganden comporte 500 bâtiments dont un grand temple et le complexe où se trouve l’université.

De nos jours, le monastère de Ganden abrite quelques centaines de moines. Ces derniers sont les successeurs de Tsongkhapa et enseignent encore le bouddhisme dans la région. Aujourd’hui, les bâtiments qui ont été détruits durant la révolution sont en cours de reconstruction.

Le monastère de Ganden abrite aussi d’autres vestiges culturels rares, comme par exemple une armure incrustée de bijoux datant de la dynastie Qing. Vous y trouverez aussi plusieurs sortes de tapisseries et Thangka issus de la province du Jiangsu.

Lors de la visite du monastère, vous aurez l’impression d’explorer les ruelles d’un village tibétain avec ses multiples couleurs et ses charmes.


Le tombeau de Tsongkhapa

Durant votre passage au monastère de Ganden, une petite visite au tombeau de Tsongkhapa s’impose. Ce tombeau est donc dédié au grand fondateur de la secte des Bonnets Jaunes. La tombe fut autrefois la chambre où Tsongkhapa mourut. Les moines ont aménagé cette salle pour en faire un tombeau et y garder toutes les reliques et les effets personnels du maître. On y trouve également un stupa d’argent, qui fut ensuite remplacé par un autre en or par le 13ème Dalaï-Lama lors de son règne.

Comment s’y rendre ?

Pour aller jusqu’au monastère de Ganden, vous devrez prendre un bus à Lhassa en partant depuis le temple de Jokhang. Vous y trouverez plusieurs bus qui partent tous les jours dès 7h du matin qui vous conduiront directement jusqu’au monastère. Le billet aller-retour coûte 20 RMB (0.13€). Il vous faudra compter près de deux heures de trajet pour rejoindre le monastère.

Horaires et tarifs

Le monastère ouvre ses portes de 09h00 à 16h00.

Prix de la visite du monastère : 45 RMB (6€)

Bonjour

Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+(977) - 01 – 4413842

Bonjour

laissez votre message ici
Appelez-nous au
+(977) - 01 – 4413842