Monastère de Tengboche

Le monastère de Tengboche est un lieu sacré, très populaire parmi les touristes. Il se trouve à Khumjung, sur un sentier de trekking près du mont Ama Dablam. Le monastère accueille les randonneurs qui veulent camper, ou juste reprendre leur souffle pour ensuite continuer la randonnée.

Histoire

Le monastère de Tengboche est connu pour être le temple le plus grand et le plus fascinant de la région de l’Everest. Il fut construit en 1919 par le Lama Gulu.

En 1934, un séisme détruisit le monastère, qui fut reconstruit par la suite. Le bâtiment principal fut également victime d’un incendie en 1989 et fut reconstruit pour la deuxième fois par des bénévoles par le biais d’un fond international. Un nouveau temple à deux étages fut ensuite inauguré en 1993.

Aujourd’hui, le monastère est un haut lieu visité par les touristes et les croyants bouddhistes.

Visite du monastère

Le monastère de Tengboche est aussi surnommé Dawa Choling Gompa. Il se trouve dans le village de Khumjung, dans le pays des sherpas.

Il se situe à 3867 mètres d’altitude et a un lien étroit avec le monastère de Rongbuk au Tibet. Grâce à son emplacement, Tengboche offre des vues spectaculaires sur la chaînes de l’Himalaya, avec une vue sur les pics de Tawache, de l’Everest, de Nuptse, de Lhotse, de l’Ama Dablam et de Thamserku.

En partant pour le monastère de Tengboche, rencontrez aussi les villageois Sherpas ainsi que leurs maisons traditionnelles. Vous aurez également l’occasion d’apprécier leur mode de vie et leur culture. Si vous passez au monastère durant l’automne, vous aurez l’occasion de voir le festival de Mani Rimdu.

Lors de votre visite, admirez la grande salle de prière où se trouve une gigantesque statue de Bouddha. Cette statue mesure près de 4 mètres de hauteur et à ses côté se trouvent les saints bouddhistes : Avalokitesvara et Padmasambhava.

Le temple est décoré par des objets de couleur rouge et dorée. On retrouve aussi des peintures aux couleurs contrastées sur les murs du monastère. Ces fresques représentent le fondement du bouddhisme ainsi que d’autres scènes religieuses. profitez également des objets de culte, des textes liturgiques ainsi que des lampes à beurre sur un petit autel au pied de la grande statue. Des bancs en bois couverts de tissus et de coussins sont installés au centre de la salle. C’est ici que les moines s’installent lors de leurs réunions.

Les moines habitent dans des maisons situées autour du monastère. Il y a également une école où étudient les jeunes moines et les lamas qui poursuivent ou terminent leurs études. Aujourd’hui, l’école est dirigée par Ngawang Tenzin Zangbu, le disciple de Lama Gulu.

Mani Rimdu

Tous les ans, vers la fin du mois d’octobre et en novembre, est célébré le festival de Mani Rimdu. Durant cette grande fête, le monastère est envahi par les sons des cors, des tambours et des gongs.

Le festival se prolonge sur une durée de 19 jours où prières, recueillements, danses, spectacles et moments de joies sont partagés entre les sherpas.

Le Mani Rimdu est un festival important pour les habitants de la région. Le Mani Rimdu est une tradition unique au monastère et est l’une des principales attractions culturelles du village. Les rituels commencent par la construction d’une mandala fait avec du sable coloré.

Après la grande fête, les moines exécutent le rite du feu, consistant à chasser les démons et le mal dans le monde. Le Rinpoche bénit les habitants et la bénédiction se poursuit par la danse des masques exécutée par les jeunes moines. Environ 15 000 touristes visitent le monastère chaque année.

Comment s’y rendre ?

Pour aller jusqu’au monastère de Tengboche, il faut d’abord prendre un vol pour Lukla depuis Katmandou.

Le trek pour rejoindre le monastère passe ensuite par la route de la rivière de Koshi, jusqu’à Phakding. Il faut ensuite rejoindre la ville de Namche Bazar pour s’acclimater à l’altitude, puis monter jusqu’au village de Khumjung d’où il faut prendre la direction du mont Ama Dablam.

Là, vous trouverez le village de Syomare, d’où vous devrez emprunter le pont suspendu pour atteindre le monastère.

Meilleure période pour visiter le monastère

Les meilleures périodes pour visiter le monastère sont pendant les mois d’octobre et de novembre, durant l’automne. A cette période, le temps est clément, et vous aurez la chance de participer au grand festival de Mani Rimdu.

Monastère
3 photos

Bonjour

Je suis Alex de "Bluesheep Journeys". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+(977) - 01 – 4413842