Le village de Tengboche

Tengboche au Népal est un lieu très emblématique situé aux confins montagneux de la chaîne de l'Himalaya. Il se trouve dans l'est du pays, à l'intérieur même du parc national de Sagarmatha, à quelques kilomètres au nord-est du village de Namche Bazar. Tengboche est encore plus reculé et isolé du reste du pays. Seuls 50 moines et 5 familles vivent en permanence dans le village, et principalement de l'activité touristique. Perché à 3867 m d'altitude, le village offre une vue panoramique unique et fantastique sur de nombreux pics himalayens comme l'Everest, le Thamserku, ou encore l'Ama Dablam. Autre fait remarquable de ce village de haute montagne, l'hymalayiste népalais Tensing Norgay y est né. Il est le premier Homme de l'Histoire, accompagné du Néo-Zélandais Edmund Hillary, à avoir gravi avec succès le mont Everest en 1953.

 

Une histoire liée à son monastère

La vallée de Khumbu, où se trouve le village traditionnel de Tengboche parmi d'autres, est une des régions centrales du bouddhisme dans cette aire du monde. Et cela depuis 350 ans. Le Tibet désigne la vallée comme étant un lieu sacré.

L'enseignant religieux du bouddhisme est appelé Lama et tient un rang très important et respecté, presque de gourou. Le Lama Sangwa Dorje est considéré comme le fondateur, il y a 350 ans, du premier monastère de la région dans le village de Pangboche, non-loin d'ici. Il prédisait à l'époque, d'après l'une de ses empreintes de pied imprimée lors de sa méditation sur une roche monumentale, que Tengboche accueillerait fort bientôt un monastère d'une envergure exceptionnelle.

Ce n'est qu'en 1923 soit deux siècles et demi plus tard que le Lama Gulu, bénit par le Ngawang Tenzin Norbu descendant lointain de Sangwa Dorje, construisit le monastère de Tengboche. Il est encore aujourd'hui la plus grande gompa de la région du Khumbu. Cet édifice bouddhique intègre à la fois une vihara, le lieu d'hébergement des moines bouddhistes, et une université propre à l'enseignement du sadhana, ou de la pratique du bouddhisme tibétain.

Le monastère, malgré son isolement géographique, a cependant subit deux dévastations depuis sa construction. Un tremblement de terre l'a détruit en 1934 avant d'être reconstruit durant de longues années par des charpentiers et peintres locaux. Cette destination adorée des touristes de la moitié du XXe siècle, premiers adeptes du loisir de la randonnée en montagne a grandement joué dans la reconnaissance mondiale de cet édifice majestueux. Ce monastère se trouve d'ailleurs sur la route du camp de base des alpinistes qui viennent dompter l'Everest. Les expéditionnaires dévots, ou même parfois non, s'y arrêtent et allument des bougies pour recevoir la bénédiction des moines avant leur ascension extrême.

Le monastère subira ensuite malheureusement une autre catastrophe le 19 janvier 1989. Un incendie causé par un court-circuit ravagea de précieuses écritures anciennes, les statues, les peintures murales ou encore les sculptures de bois. La pierre monumentale où l'empreinte du Lama Sangwa Dorje était imprimée a elle été fracturée lors du feu. Le monastère a, à nouveau, été entièrement reconstruit grâce cette fois-ci à l'apport gigantesque de dons venant du monde entier. On dit que Tensing Norgay adorait se retirer dans ce monastère avant sa mort en 1986. Edmund Hillary a d'ailleurs fait partie des nombreux soutiens internationaux qui se sont manifestés après l'incendie de 1989. La réputation du lieu l'a sûrement sauvé de l'oubli.

 

Climat

Le village de Tengboche est situé en montagne à l'est du pays et est habité par le peuple sherpa, qui signifie littéralement l'est en népalais. L'altitude très élevé du village (3867 m) induit de fortes variations de températures durant la journée et la nuit. L'été est frais et humide, avec des précipitations plus importantes qu'à l'accoutumée, et l'hiver est froid et sec. Les températures les plus hautes se situent, dans la journée, en moyenne autour de 14°C de mai à septembre. Avec seulement 40 mm de précipitations, le mois de mai s'avère être le plus agréable dans la région. Au contraire, jusqu'à 225 mm de précipitations par mois peuvent s'abattre entre juin et septembre. Enfin, il pleut très peu l'hiver et les températures sont en moyenne autour de 4 voire 6 degrés entre les mois de décembre et février.

 

Comment s'y rendre ?

Le trekking est le seul moyen de se rendre au village de Tengboche, qui n'est évidemment pas relié par des routes goudronnées. La randonnée peut durer de 2 à 4 jours, et trouve son départ dans la ville de Lukla plus au sud qui dispose d'un aéroport. Le trek de 4 jours est généralement préférable, car plus facile. Il permet surtout de mieux s'acclimater à cette région montagneuse. Vous vous dirigerez donc, depuis Lukla, vers le nord et traverserez la rivière Dudh Kosi. Votre guide vous accompagnera évidemment dans cette superbe aventure.

Bonjour

Je suis Sudarshan de "Bluesheep Journeys". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 43