Le Népal autorise à nouveau les treks à partir du 17 octobre

Le Népal autorise à nouveau les treks à partir du 17 octobre

17 sept. 2020

Après une fermeture des frontières qui a duré près de six mois avec l’épidémie de Covid-19, le cabinet du Népal a annoncé la réouverture des vols intérieurs, des bus interurbains, des hôtels et des restaurants à partir de ce jeudi 17 septembre. En parallèle, les autorités ont annoncé qu’ils remettraient de nouveau des permis de trekking à partir du 17 octobre. Qu’est-ce que ça veut dire et quelles sont les conditions ? On vous en dit plus…

Vers un retour progressif du tourisme ?

Lors d’une réunion du Cabinet sur la recommandation du Comité de gestion de crise Covid-19 (CCMC), les autorités ont pris la décision d’autoriser à nouveau les groupes de trekking et d’alpinisme à effectuer des treks à partir du 17 octobre 2020. C’est ainsi que Pradeep Gyawali, le porte-parole du gouvernement et ministre des Affaires étrangères, a annoncé lors d’un briefing que les agences d’expédition pourraient bientôt emmener leurs clients dans les montagnes. Parmi les permis délivrés énoncés pour les « trekking peaks », figurent sur la liste : le fameux Mera Peak ou encore le Baruntse.

Les conditions d’entrée sur le territoire

  Le Népal autorise à nouveau les treks à partir du 17 octobre  

Le pays se prépare petit à petit à se réouvrir au tourisme. Le 1er septembre dernier, les vols internationaux ont ouvert à nouveau leurs lignes. Pour autant, seules certaines personnes munies de justificatifs (Népalais expatriés, personnels des missions diplomatiques et des ONG internationales…) peuvent entrer sur le territoire et les touristes étrangers ne sont pas encore autorisés à venir au Népal.

Les individus pouvant se rendre sur le territoire devront avoir réalisé un test PCR négatif 72 heures avant le départ. Ils doivent également remplir un formulaire en ligne et réserver un séjour de 7 jours dans un hôtel agréé. A l’arrivée, les voyageurs doivent accomplir 7 jours de quarantaine et s’engager par écrit à faire ensuite un isolement à domicile de 14 jours.

Vers un retour progressif du  tourisme ?

Même si les vols internationaux restent encore limités, le trafic aérien devrait tout de même progressivement augmenter. En effet, alors que le nombre maximum de passagers autorisés à atterrir ne devait pas dépasser les 800, le Ministre du tourisme et de l'aviation civile, Yogesh Bhattarai, a laissé entendre que le nombre pourrait passer à 3 000 passagers maximum par jour.

En parallèle, le cabinet du Népal a récemment annoncé la réouverture des vols intérieurs, des bus interurbains, des hôtels et des restaurants à partir de ce jeudi 17 septembre. De quoi favoriser le tourisme en interne…

Afin de lutter contre la propagation du virus tout en continuant d’assouplir les mesures de restrictions, le ministre des Affaires étrangères Gyawali rappelle tout de même l’importance du respect du protocole et des gestes barrières. Hôtels, restaurants, compagnies aériennes devront ainsi observer des protocoles stricts au sujet du port du masque et de la distanciation sociale. Aussi, les bus longue distance, ne pourront rouler qu’avec la moitié des passagers.

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Sudarshan de "Bluesheep Journeys". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 43