Quels équipements prévoir lors de votre trek au Népal ?

Evidemment lorsqu’on pense trek en montagne, on pense tout de suite à de bonnes chaussures de randonnée ou encore à un manteau bien chaud pour supporter les faibles températures de la haute altitude. Mais il y a des petites choses qu’on oublie souvent et qui pourront vous faciliter la vie lors de votre voyage au Népal.

 

Lampe Frontale :

Certain lodge ne bénéficie pas d’électricité. Vous vous dites sûrement que ce n’est pas nécessaire puisque vous avez déjà une lampe torche simple voir même que le flash de votre téléphone portable suffira : Faux !

Bonne chance pour aller la nuit au toilette avec le flash de votre dernier Samsung !  Même chose avant de vous coucher, pour récupérer les affaires au fond de votre sac ou pour lire une carte la lampe frontale à un côté pratique que n’a pas les lampes torches traditionnelles. De plus, il est fort probable que vous effectuerez une marche pendant la nuit. Sans lampe frontale, ça risque d’être sportif !

 

Batterie externe :

Comme dit précédemment, certains lodges n’ont pas accès à l’électricité. Vous êtes passionnés par la photographie, ça serait dommage si votre smartphone ou votre appareil photo soit mort dès le lendemain du trek sans possibilité de le recharger ! Comment faire pour montrer à vos amis sur Facebook ou Instagram les aventures de vos vacances au Népal !?

 

Diamox :

C’est le médicament de la haute altitude ! Un mal de crâne ?   Un repas, un café, un Diamox !

 

Pastilles purificatrices :

Après 2000 mètres d’altitude, le prix de l’eau en bouteille explose : au moins 200 roupies !

L’idéal est de ramener une gourde ou une bouteille et de la remplir sur les fontaines des villages. L’eau de montagne est certes plus propre que celle de Katmandou mais à votre place je prendrai pas le risque d’attraper la Tourista dès le second jour du trek. Remplissez votre bouteille, et insérez une pilule purificatrice. 30 minutes après, elle est pure !  N’ayez crainte si le goût semble bizarre, c’est les produits chimiques à l’intérieur qui ont fait effet !

 

Papier Toilette :

En montagne, les villageois n’utilisent pas du papier toilette, il utilisent… leur main gauche… .

Oui moi aussi ça m’a choqué ! heureusement les petits commerces présents dans les villages vendent des rouleaux pour une centaine de roupies. Si vous n’avez ni  pastilles purificatrices ni rouleaux de « PQ », je vous souhaite bon courage !

 

Casquette, lunettes solaires, crème solaire

Basique !  La casquette protège votre tête du soleil, les lunettes protègent les yeux, la crème solaire protège la peau. Alors pour vos lunettes vérifiez bien qu’elles proviennent d’un opticien. Les lunettes Ray Ban que vous avez acheté l’an passé auprès d’un vendeur à la sauvette africain 5€ sur la promenade des anglais à Nice ou au Trocadéro à Paris, laissez tomber : c’est encore plus dangereux pour vos yeux !

Pour la crème solaire, c’est indice 50 minimum. A 3000 mètres d’altitude, même tartiné de crème indice 50, vous l’aurez quand même votre coup de soleil ! Alors imaginez sans…

 

K-way :

Bon je sais K-way c’est une marque, pour les puristes je vais dire imperméable 😉 . En 15 jours de trek, la probabilité de subir la haine de mère nature est élevée ! Sauf si vous êtes Breton, Belge ou Lillois, c’est quand même toujours plus agréable d’être au sec.

 

Une paire de Jumelles :

Voyager au Népal sans jumelles c’est comme faire l’amour à un(e) top model(e) dans le noir. C’est cool mais ça pourrait être beaucoup mieux si la vue était meilleure.

Plus sérieusement, avec une paire de jumelles, vous avez la possibilité d’admirer au plus près la faune sauvage : Moutons bleus en pleins combat, aigles royaux en parade nuptiale ou même les immenses montagnes enneigées depuis l’un des nombreux camps de base de l’Himalaya.

 

Désinfectant pour les mains :

L’hygiène est parfois limite au Népal. Limitez les risques en vous lavant les mains avant de manger.

 

Des cartes

Sans internet, sans électricité, il faut savoir s’occuper ! Une partie de Black Jack, de Kems, de président ou même de UNO peut réunir tous les voyageurs de la guest house ! Et puis pourquoi pas terminer sur une pyramide, un PMU ou un cercle avec de l’alcool de riz local pour se la coller avant (ou pendant) le trek !

 

Des préservatifs

Règle numéro 1 : toujours anticiper ! Et puis s’envoyer en l’air à 4000 mètres… c’est le cas de le dire !

 

Et l’équipement complémentaire… l’enceinte Bluetooth !

On n’y pense pas, mais c’est plus facile à transporter qu’une guitare et ça va ambiancer toute la Guest house voir même tout le village ! Vous souhaitez rencontrer des voyageurs et des locaux ? Faites « péter » la sono !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *