FAQ : questions sur le Népal

Cet article est fait pour répondre au mieux à toute question que vous pourrez vous poser pendant l’organisation de votre voyage au Népal. Il sera complété au fur et à mesure du temps, pour que vous puissiez préparer votre départ dans les meilleures conditions !

 

Généralités

 

Ai-je besoin d’une assurance lors de mon voyage au Népal ?

 

Comme pour chaque voyage, une assurance n’est pas nécessaire, mais absolument conseillée ! Vous pourrez vous retrouver avec d’énormes frais en cas d’hospitalisation ou de problèmes médicaux. Il faut aussi savoir qu’au Népal, les hélicoptères de recherche et de sauvetage ne décolleront pas avant d’être certains de pouvoir être payés pour leurs services.

C’est pourquoi si vous réservez un trek via une agence, une assurance vous sera toujours demandée, pour que, quoi qu’il arrive votre voyage puisse se passer dans les meilleures conditions.

 

Comment se rendre au Népal ?

 

En venant de Paris, se rendre au Népal est très simple. De nombreuses compagnies aériennes desservent Katmandou. Vous trouverez des prix d’environ 600€ aller/retour en basse saison, et un peu plus lors de la haute saison, au printemps et en automne. Certaines compagnies sont moins chères que d’autres, n’hésitez pas à comparer les prix et les durées pour obtenir le vol qui vous convient.

Il est aussi possible de se rendre au Népal en venant d’Inde ou du Tibet. Vous devrez pour cela vous rendre à un des points d’entrée dispersés autour du pays.

 

Y a-t-il besoin d’un visa pour entrer au Népal ?

 

Oui, mais il reste très simple à obtenir, en ligne sur www.consulat-nepal.org ou directement à votre arrivée à l’aéroport de Tribhuvan. Vous aurez besoin de vous munir d’un passeport valide pour au moins 6 mois, d’une photographie d’identité et d’une somme d’argent dépendant de la durée de votre séjour. Pour plus d’information, consultez notre article sur les visas !

 

Comment se passe l’arrivée à l’aéroport de Tribhuvan ?

 

Après avoir passé les services d’immigration, récupéré vos bagages et passé la douane, vous pourrez sortir de l’aéroport. Un représentant de Bluesheep Journeys vous attendra avec une pancarte à votre nom. Il vous emmènera vers un véhicule qui vous conduira jusqu’à votre hôtel ou nos bureaux, où vous sera fait un brief sur le déroulement de votre séjour et son organisation.

Si vous ne désirez pas de transport par l’agence, vous pourrez toujours prendre un des taxis qui attend à la sortie de l’aéroport. Veillez à bien marchander le prix, normalement fixé à 300 roupies pour rejoindre le centre-ville et Thamel.

 

De quoi ai-je besoin pour mes appareils électriques ?

 

De rien ! En effet, la norme de courant est de 220V – 240V, et les prises sont de type C. On en trouve aussi de type D, mais elles sont plus rares.

Même si les choses se sont beaucoup arrangées ces derniers temps dans la vallée de Katmandou, des coupures de courant sont toujours à prévoir, en particulier dans les régions les plus reculées. Si vous avez des équipements rechargeables (appareil photo, téléphone…),vous pouvez emporter une powerbank ou un chargeur solaire pour éviter les mauvaises surprises.

Retrouvez plus d’informations sur notre article dédié à l’électricité !

 

Quels moyens de communication aurais-je au Népal ?

 

Même si le pays est encore en plein développement, l’infrastructure des télécommunications reste en retrait sur les treks dans les zones reculées. Néanmoins, la plupart des villages auront un accès téléphonique.

 

Internet reste disponible dans les villes proches de la vallée de Katmandou, et plus on s’en éloigne, plus l’accès devient rare. Certains lodges peuvent le proposer via une connexion satellite. Vous pourrez même y avoir accès au camp de base de l’Everest grâce à ce moyen !

 

Est-ce difficile de se procurer de la nourriture et de l’eau en ville ?

 

Il est très simple de se procurer de la nourriture dans les villes. Celle-ci est riche, bonne et très abordable. Vous pourrez ainsi découvrir le Dal Baht, les Momos, et encore bien d’autres spécialités mélangeant nourriture indienne et chinoise.

 

L’eau est simple d’accès, mais attention à l’eau du robinet. Pour ne pas avoir de problème, il vous faudra respecter des règles d’hygiène élémentaires :

  • Ne buvez jamais d’eau du robinet, et ne mangez pas de fruits ou de légumes lavés avec cette eau sans les avoir pelés. De même, évitez les crudités.
  • Lorsque vous prenez de l’eau en bouteille, vérifiez bien que le bouchon est toujours scellé.
  • Si vous n’avez pas d’autre moyen que de boire de l’eau du robinet ou de rivière, il faudra la faire bouillir ou la purifier à l’aide de pastilles auparavant.

 

Et pendant les treks ?

 

Il est aussi facile de se procurer de la nourriture pendant les treks. La plupart des villages que vous traverserez proposent des petits restaurants, le plus souvent dans des maisons de thé. Les lodges vous offrent aussi un choix de repas.

Avec Bluesheep, trois repas par jour sont inclus dans le prix total du voyage. Si jamais vous voulez vous occuper vous-même de vos repas, ils sont payables sur place en roupies népalaises.

 

À quel climat et quelles températures dois-je m’attendre ?

 

Le temps n’est pas une science exacte, et encore moins en altitude ! Néanmoins, le climat du Népal suit à peu près toujours le même modèle : hivers assez rudes et très secs, printemps et automnes doux et secs et étés chauds et très pluvieux.

Même si cette tendance évoluera en fonction de l’altitude à laquelle vous comptez aller, les meilleures périodes pour visiter le pays seront le printemps entre mars et mai, et l’automne de la mi-septembre à novembre.

 

Quels souvenirs rapporter du Népal ?

 

Il y a beaucoup d’objets typiquement népalais que vous pourrez rapporter de votre voyage ! Dans tous les quartiers touristiques vous trouverez les Khukuris, sortes de couteaux recourbés, les Thangka, peintures tibétaines, des bijoux de toutes sortes, des statues de bouddha, des drapeaux de prière, du thé ou des épices…

Vous pourrez également vous offrir des vêtements d’inspiration indienne, comme les Saris ou les Pashmina, ou des instruments de musique comme les Bansuris ou les Madal.

Vous trouverez des boutiques proposant tous ces objets à Thamel, mais pensez à toujours marchander et à refuser les offres trop peu avantageuses, les arnaques envers les touristes sont nombreuses.

 

Réservation et services

 

Est-ce que l’agence peut réserver mes vols internationaux ?

 

Non, mais elle vous donne tous les outils pour vous permettre de trouver le meilleur vol au meilleur prix.

Néanmoins, si vous avez besoin d’un vol vers l’Inde, le Bhoutan ou le Tibet, ou même un vol interne, l’agence pourra le réserver pour vous sur une simple demande.

 

Est-il possible de faire une activité non listée sur le site de Bluesheep ?

 

Oui, bien sûr ! Au moment de votre inscription, une adresse Skype vous sera demandée. Nous l’utiliserons pour communiquer avec vous et personnaliser votre voyage selon vos envies, votre timing, et vos préférences.

Vous pouvez aussi nous proposer des activités qui ne sont pas listées sur le site, et nous ferons de notre mieux pour répondre à votre demande sous réserve de possibilité, ou de disponibilité.

Plus vous vous y prendrez tôt, et meilleures seront vos chances de faire l’activité que vous demanderez au meilleur prix.

 

Est-il possible de faire un voyage d’extension ou une excursion ?

 

Bluesheep Journeys s’adapte à vos envies, et si vous en voulez plus, vous n’avez qu’à demander !

Nous pouvons vous arranger des séjours culturels sur mesure pour les plus curieux, ou bien des activités extrêmes pour les plus aventuriers. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Si vous avez envie d’explorer le Tibet, l’Inde ou le Bhoutan, nous pouvons aussi organiser votre séjour sur place.

 

Ai-je besoin d’une autorisation pour faire un trek ?

 

Oui, vous aurez besoin d’un permis de trek, dont le prix dépendra de votre destination. Si vous allez dans les Annapurnas ou le parc de Sagarmatha (où se trouve l’Everest), le prix sera inclus dans votre réservation.

Pour des régions plus reculées et sensibles comme le Dolpo ou le Mustang, un permis spécial vous sera demandé.

 

Pendant les treks

 

Est-il possible de faire mon trek seul ?

 

Oui, c’est possible, mais très peu recommandé, en particulier sur les treks difficiles ou peu empruntés. De nombreuses personnes se trouvent en difficulté dans les parcs nationaux népalais chaque année, la faute à une mauvaise connaissance du chemin, du terrain et des conditions climatiques.

Les guides et porteurs compétents sont l’assurance de votre sécurité lors de vos déplacements dans les paysages magnifiques des montagnes de l’Himalaya. Ils sauront quoi faire en cas de catastrophe naturelle ou de problème de santé, et prendront les bonnes décisions pour que vous puissiez apprécier votre voyage sans stresser. Ils sont aussi nécessaires sur les treks nécessitant des permis spéciaux, comme la vallée de Mustang.

 

Ai-je besoin d’expérience pour faire un trek au Népal ?

 

Vous n’aurez besoin d’aucune formation si vous êtes raisonnablement en forme. Si vous ne faites pas beaucoup de sport, une remise en forme cardio-vasculaire peut-être à envisager.

De simples gestes comme éviter l’ascenseur ou marcher pour des petits trajets vous permettront d’être en meilleure forme assez simplement.

N’oubliez pas que lors de votre trek, vous marcherez de 4 à 6 heures par jour pendant une à deux semaines, selon votre programme, le long de gros dénivelés et à des altitudes rendant les choses parfois difficiles. Avoir un bon niveau physique vous permettra de mieux profiter de votre voyage au Népal !

 

Quels seront les équipements nécessaires lors de mon trek au Népal ?

 

Vous aurez besoin de chaussures et de vêtements spécifiques et adaptés lors de votre voyage, ainsi que des nécessaires de santé et d’hygiène.

Selon le trek auquel vous voudrez participer, Bluesheep Journeys pourra aussi vous louer des sacs contenant l’équipement nécessaire (sac de couchage, doudounes, bâtons de marches, oxygène…). Si vous choisissez de faire du camping durant votre trek, un sac contenant tout le nécessaire sera inclus dans le prix.

 

Vous aurez besoin de 3 sacs :

  • Un bagage de trek principal contenant tout l’équipement important, que vous pouvez louer. Ce bagage sera pris en charge par un porteur.
  • Un sac pris en charge par vos soins, contenant vos effets personnel (crème solaire, appareil photo, eau, collations…).
  • Un sac restant à votre hôtel à Katmandou ou Pokhara, contenant toutes les affaires dont vous n’aurez pas besoin lors de votre trek.

 

Que faire en cas de problème de santé ?

 

Il n’y a rien à craindre si vous êtes accompagné d’un guide compétent et couvert par une mutuelle efficace. En cas de problème mineur, le guide pourra vous donner un médicament adapté. Faites bien attention à prendre vos propres médicaments si vous êtes allergiques à certaines substances.

Si jamais il est impossible pour vous de continuer le trek, à cause d’une jambe cassée ou une diarrhée forte par exemple, un hélicoptère pourra être envoyé pour vous ramener à Katmandou.

 

Qu’est-ce que le mal des montagnes ?

 

Si vous êtes à bout de souffles, et êtes pris d’un mal de tête ou d’étourdissements, prévenez votre guide au plus vite : ça peut être le signe du mal de l’altitude, ou mal aigu des montagnes (MAM), qui apparaît lorsque des personnes montent trop vite à des hauteurs supérieures à 3000m.

Il est important de prendre une pause et de boire beaucoup d’eau si ces symptômes apparaissent. Si jamais ils persistent, la seule solution est de redescendre de quelques centaines de mètres, et de laisser le corps s’acclimater à l’altitude.

Mais si les symptômes sont trop forts ou continuent malgré la perte d’altitude, le guide enverra un hélicoptère pour vous rapatrier vers Katmandou où des soins vous seront prodigués.