Prendre un guide ou un porteur

 

Le Népal est bien connu pour ses nombreux treks à travers les paysages grandioses des massifs de l’Himalaya ou de la jungle presque impénétrable du Teraï. Et la question se pose toujours, que vous mettiez pour la première fois le pied sur une montagne ou que vous soyez un habitué des hautes altitudes : la présence d’un guide ou d’un porteur est-elle nécessaire ?

 

Voyager seul au Népal

 

Vous pouvez bien évidemment voyager seul, à part dans les régions nécessitant un permis spécial, comme le Mustang ou la vallée de Naar Phu. Les chemins sont bien balisés sur les sentiers les plus parcourus, et vous pourrez vous diriger grâce à des cartes des chemins de trek.

Mais il y a des avantages indéniables à partir avec un guide ou un porteur.

 

Voyager avec un guide ou un porteur

 

Le guide sera le garant de votre trek. Il saura vous conseiller, vous emmener vers les endroits qui vous intéressent aux moments qui vous intéressent, vous éviter les dangers, vous donner des soins adaptés en cas d’urgence et vous aidera à communiquer avec les populations locales. Ils connaissent bien les routes et les lodges, et vous conseilleront pour que votre trek se déroule au mieux.

Ils sont formés par les agences de trek et parlent bien souvent anglais ou même français, et possèdent un téléphone satellite pour rester en lien avec votre agence.

 

Le porteur a une situation un peu plus précaire que le guide, et n’interagira que peu avec vous. Il vous aidera à vous délester d’une partie de votre chargement, et, le cas échéant, de transporter des équipements lourds nécessaires en altitude. Même si beaucoup travaillent pour des agences de treks, vous en verrez transportant des vivres ou des matériaux pour les villages de montagne.

 

Précautions et conseils

 

Faites attention à l’agence à travers laquelle vous prendrez votre guide ou votre porteur. Leur salaire, le poids qu’ils peuvent transporter, leurs assurances ou même leurs formations sont des points très importants. Lorsque vous choisirez une agence, veillez bien à ce qu’ils appliquent une charte d’éthique pour leurs porteurs ou qu’ils aient des liens de protection avec des associations de protection de ces travailleurs, luttant pour leur offrir des conditions de travail décentes. Le léger surcoût qui peut en sortir ne servira qu’à son bien être et à celui de sa famille.

 

Prendre un guide ou un porteur vous rendra votre trek plus accessible. L’altitude rendant la marche plus difficile, vous pourrez bénéficier de conseils d’un professionnel de la région que vous visiterez. Sa présence est très recommandée, en particulier si vous débutez en trekking en altitude, puisqu’il pourra vous aider en cas de difficulté, comme en cas de mal des montagnes.

 

Ces derniers temps, le gouvernement népalais cherche à rendre la présence d’au moins un porteur par trek obligatoire, pour éviter les problèmes récurrents arrivant tous les ans le long des treks : voyageurs perdus, maladies, catastrophe naturelle…