Mont Dhaulagiri

Le mont de Dhaulagiri, ou “montagne blanche” se trouve juste à l’ouest des Annapurnas du Népal. Il en est séparé par la vallée de la Kali Gandaki vers le district de Mustang plus au nord.

Le Dhaulagiri fut d’abord découvert par les européens en 1808. Le massif fut ensuite survolé et photographié par Arnold Heim en 1949.

La conquête du mont Dhaulagiri commença dans les années 1950, l’année où les européens purent entrer au Népal. Au 21ème siècle, en 2007, on y a recensé près de 360 ascensions réussies mais aussi 58 décès. Entre 1950 et 2006, environ 2016 alpinistes recensés au camp de base de Dhaulagiri ont péri dans la montagne.

Découverte du mont Dhaulagiri

La montagne a tiré son nom depuis les mots sanskrits « Dhavali giri » qui se traduisent par « la montagne blanche ». Le pic de l’Annapurna I se trouve à 34 km du Dhaulagiri I. La rivière de Gandaki coule entre les deux pics, dans la gorge de Kali Gandaki. Beaucoup grimpeurs passent par Pokhara, au sud de l’Annapurna, pour rejoindre le mont Dhaulagiri.

Description

Le Dhaulagiri est le 7ème plus haut sommet du monde. Celui-ci culmine à 8167 mètres d’altitude. Sa crête s’étend sur près de 120 kilomètres en partant de la rivière de Kali Gandaki jusqu’à celle de Bheri. Les chercheurs n’ont pas encore pu déterminer exactement sa structure topographique jusqu’ici.

Ils décrivent le mont Dhaulagiri comme un pic formé d’arêtes sinueuses, de glaciers et de chutes de glace. Le Dhaulagiri possède plusieurs pics en forme de pyramide qui se dressent le long de sa crête principale.

Quatre de ces pics ont été numérotés d’est en ouest et atteignent les 7500 mètres d’altitude. Le Dhaulagiri est composé de cinq sommets numérotés, et de trois pics que l’on nomme les Churen Himal.

Trekking au mont Dhaulagiri depuis le Thapa peak et le French pass

L'ascension du mont Dhaulagiri n’est pas une chose facile puisque c’est l’une des plus hautes montagnes du Népal. En faire l’ascension nécessite une très bonne condition physique ainsi que des équipements de très bonne qualité.

Deux routes permettent d’y accéder : le French pass est le moins emprunté, mais offre des vues magnifiques sur la montagne blanche. Cette route passe d’abord à travers des vallées en terrasse, pour finir dans les glaciers, en haut des montagnes.

La seconde demande de passer par le Thapa peak, dont l’ascension débute par une pente douce. Le trek sera plus facile en suivant cet itinéraire. Vous pourrez y admirer une trentaine de hauts pics himalayens pendant votre voyage, dont le mont Dhaulagiri lui-même. Le paysage sera plus sauvage, la majorité du trek se passant dans des moraines de glaciers.

Comment s’y rendre ?

Pour grimper le mont Dhaulagiri, vous prendrez d’abord un bus depuis Katmandou jusqu’à Pokhara, et le trek commencera d’ici, quel que soit le chemin que vous aurez choisi.